Pourquoi un silence de deux jours ?

Me voici à nouveau "debout". En effet, avant-hier j'étais si fatiguée que Jocelyne et Didier qui avaient proposé de m'héberger sont venus me chercher dans le camping où j'avais monté ma tente pour me permettre de me reposer. En effet j'étais clairement en mauvaise forme et ils se sont inquiétés. Je dois dire que j'étais vraiment arrivé à mes limites. C'est toujours le mˆeme schéma. Si je ne trouve pas de camping souvent je dois poursuivre longtemps la route... Et dans le cas...

présent j'avais dˆu faire 20 kms en plus.

Quand Jocelyne et Didier sont venus me voir hier matin ils m'ont trouvée si mal qu'ils m'ont d'office emmenée chez eux. Je n'écrirai pas ici les comparatifs qu'ils ont faits me voyant recroquevillée dans ma tente...  Je me suis bien reposée et aujourd'hui ils m'ont ramenée à mon camping et j'ai repris la route en vélo.  Je vais mieux et j'ai récupéré de la fatigue. Demain je poursuis cette phase de repos car je vais chez Gilbert et Françoise à Bordeaux. Il n'est pas question que je poursuive tant que je n'ai pas récupéré à 100%. 

Donc voici une belle pause, dorlotée, chouchoutée... et j'apprécie beaucoup !

Gros bisous à vous tous !

×